Fraction, rock radical depuis 1994

Le groupe Fraction a été créé à Nice en 1994. D’emblée, le groupe opte pour un message radical et contestataire. Le mot Fraction symbolise d’ailleurs l’esprit du groupe qui se considère comme faisant partie de cette minorité combattante en guerre contre la mondialisation.

Fraction défraye la chronique en 1998. Le groupe est mis en examen pour « Complicité de provocations non suivies d’effets à des atteintes volontaires à la vie et à l’intégrité de la personne » pour avoir participé à l’élaboration de la chanson Une balle. Cette affaire intervient au moment où NTM est également poursuivi par la justice.

Certains médias et responsables politiques s’emparent de cette affaire pour expliquer qu’il existe un équivalent de NTM au sein de la scène rock radicale.

Entre deux rendez-vous chez le juge, le groupe récidive et – en guise de provocation – enregistre une version live de la chanson Une balle tout en saluant Philippe Douste-Blazy, alors ministre de la Culture de l’époque, pour son « vibrant hommage ». Le ton est donné et les médias vont dès lors régulièrement s’en prendre au groupe.

Fraction considère que des paroles radicales doivent être portées par une musique dure et puissante. Musicalement, le style de Fraction est donc très orienté punk hard-core avec des sonorités metal.

En 13 ans d’activité (1994-2007), Fraction a enregistré 3 albums, 2 mini-Cds tout en participant à un nombre important de compilations. Lors de ses prestations dans l’Europe entière, Fraction a aussi su aussi se forger une solide réputation sur scène. Pour les membres du groupe, chaque concert était considéré comme un départ pour le combat.

De par son engagement sans concessions, Fraction a considérablement marqué de son empreinte la scène du rock radical.

Fraction

News, archives, revue de presse

Nous écrire

8 + 7 =

Gardons le contact

Rejoignez la liste de diffusion